2755.
La Croix-Rouge indonésienne intervient suite au tsunami du 22 décembre 2018

Un nouveau tsunami en Indonésie le 22 décembre

24.12.2018

L’Indonésie a encore été frappée par une catastrophe naturelle le 22 décembre à 22h30 heure locale. Les équipes de la Croix-Rouge indonésienne sont d’ores et déjà actives sur le terrain.

La Croix-Rouge indonésienne (Palang Merah Indonesia) a déployé des équipes et fournit une aide d’urgence et aide à nettoyer, après le passage du tsunami qui a frappé le détroit de Sunda, qui relie la mer de Java à l’océan Indien à la pointe de Sumatra et Java à 22h30 le 22 décembre.

Les vagues puissantes, d’une hauteur de 30 à 90 cm, ont causé des morts, des blessés et des dégâts considérables des deux côtés du détroit. L’une des zones les plus touchées se trouvait dans la province de Banten, à Java, où la catastrophe a frappé la zone balnéaire de Pandeglang pendant la haute saison de vacances, alors que celle-ci était pleine de touristes.

Dans l’après-midi du 23 décembre, heure locale, le bilan était de 168 morts, avec 745 blessés et 30 disparus. Au total, 558 maisons, 9 hôtels, des dizaines de maisons, des voitures et des bateaux ont été lourdement endommagés.

Les pertes devraient augmenter à mesure que les évaluations arrivent.

Des volontaires de la Croix-Rouge indonésienne à Pandeglang étaient sur le terrain pour apporter les premiers secours après le tsunami qui a frappé samedi soir.

Vingt employés et volontaires répondent désormais aux besoins immédiats de la population, aident à secourir les survivants et à récupérer les corps, et évaluent la situation en coordination avec les autorités gouvernementales.

La Croix-Rouge a acheminé des secours depuis son entrepôt régional à Banten, notamment de l’eau, des bâches, du matériel de nettoyage (pelles, haches), du matériel familial et des articles d’hygiène.

La Croix-Rouge continue de réagir et fournira une assistance supplémentaire sur la base des évaluations en cours.

10 EUR 
30 EUR 
50 EUR 
  EUR 


Faire un Don

Si les sommes collectées dépassent les besoins du projet ou que les contraintes opérationnelles ne permettent pas la poursuite de l'action, la Croix-Rouge luxembourgeoise utilisera les fonds pour des programmes de même nature en conformité à son objet statutaire.