• Accueil
  • Actualités
  • Inondations en Afrique de l’Ouest : la Croix-Rouge luxembourgeoise se mobilise

Inondations en Afrique de l’Ouest : la Croix-Rouge luxembourgeoise se mobilise

17 septembre 2020

Suite aux inondations qui ont causé le déplacement de centaines de milliers de personnes dans les pays du Sahel fin août, les équipes de la Croix-Rouge luxembourgeoise sont fortement mobilisées dans ses pays d’intervention régulière, que ce soit au Tchad, au Mali, au Burkina Faso ou encore au Niger.

La situation se tend de plus en plus au Niger, où plus de 432 000 personnes sont affectées et 36 000 habitations détruites, selon le Ministère de l’Action Humanitaire nigérien. La Croix-Rouge luxembourgeoise soutient le Comité Régional de la Croix-Rouge de Niamey, qui a mobilisé ses volontaires et débuté cette semaine la distribution de 100 abris d’urgence. « Ces stocks nous permettent d’offrir un toit à une partie des familles, mais restent insuffisants pour faire face à l’ampleur des besoins » alerte Prosper Zombre, chef de mission au Niger pour la Croix-Rouge luxembourgeoise.

Beaucoup ont perdu le peu qu’ils possédaient. Des familles ont été relogées dans les écoles en urgence. Mais avec la rentrée des classes, la situation ne peut plus durer. »

Prosper Zombre, chef de mission au Niger pour la Croix-Rouge luxembourgeoise

Des dégâts dans toute l’Afrique de l’Ouest

Dans les pays voisins, les conséquences sont similaires à celles observées du Niger : au Burkina Faso par exemple, de gros dégâts liés aux inondations et aux vents violents ont été enregistrés. L’ampleur de la situation a mené le gouvernement burkinabé à déclarer l’état de catastrophe naturelle, lors du Conseil des Ministres du 08 septembre 2020. En effet, sur le plan humain, 13 décès ont été enregistrés, ainsi que 50 blessés et 563 sans-abris. Les dégâts matériels sont conséquents : plus de 3 300 maisons ont été détruites, 1 600 endommagées et près de 1 800 abris d’urgences utilisés par les déplacées internes ont été détruits ou endommagés.

A N’Djamena, capitale du Tchad, plus de 6000 abris ont été détruits, engendrant des besoins de relogement pour plus de 5800 personnes. Là aussi, les familles ont trouvé refuge dans des établissements scolaires ou chez d’autres familles. « Les personnes déplacées ont besoin de tout : des abris, des latrines, des kits d’hygiène. Nous nous organisons pour pouvoir les aider en urgence » poursuit Clara Bretin, desk Tchad à la Croix-Rouge luxembourgeoise.

En savoir plus à propos de notre engagement en Afrique de l’Ouest.