2755

Services et Equipe

Tu te sens sous pression? contacte Psy-Jeunes

Nous proposons un suivi psychologique et psychothérapeutique ambulatoire aux jeunes et jeunes adultes (12 à 21 ans) en demande d’aide, afin de favoriser leur santé mentale et leur bien-être psychique à long terme.

 

Le service Psy-Jeunes propose des consultations psychologiques et de la psychothérapie dans un cadre ambulatoire.

 

 

Offres et besoins

Les jeunes et jeunes adultes ont atteint un point dans leur vie qui peut paraître, à eux et/ou à leur entourage, sans issue. Cette souffrance peut se manifester par des troubles du comportement tels que: 

Troubles affectifs;

    • des fluctuations persistantes de l’humeur, de la motivation et de l’activité, allant d’un niveau faible à un niveau fort;

Troubles névrotiques, troubles liés à des facteurs de stress et troubles somatoformes;

    • réactions à des situations de stress sévère et troubles d’adaptation, troubles obsessionnels-compulsifs et anxieux, troubles somatoformes;

Troubles du comportement et troubles émotionnels

    • apparaissant habituellement durant l’enfance et l’adolescence, troubles de l’attention/ hyperactivité, troubles du comportement social, troubles du comportement social et des émotions, Tics;

Troubles du comportement en relation avec des facteurs physiques

  • troubles alimentaires et troubles du sommeil.

Inscription

La prise de contact peut se faire de différentes manières:

  • Le client appelle le 2755. Il lui sera demandé de transmettre ses données personnelles (nom, adresse, etc.) ainsi que de décrire brièvement la raison pour laquelle il souhaiterait un rendez-vous. Ce processus sert à déterminer si l’offre du Service Psy-Jeunes correspond au problème décrit.
  • Le client contacte l’ONE (Office National de l‘Enfance). Il sera invité à un entretien pour déterminer quel est le service le plus adapté, en prenant en compte les disponibilités des services. Ensuite, il peut être transféré à notre service.

Qui paie les aides?

  • Les différentes mesures d’aide sont payées par l’Office national de l’enfance si le projet d’intervention, qui contient les aides proposées, a bien été validé auparavant par l’ONE. Une participation financière peut être demandée aux parents.
  • A côté de ce financement par l’ONE les parents respectivement les clients majeurs ont la possibilité de payer la consultation psychologique ou la psychothérapie de leur propre poche. Dans ce cas ni une demande de facturation ni des rapports sont envoyés à l’ONE.
  • Dans des cas individuels et exceptionnels la thérapie peut être financée par les moyens propre de la Croix-Rouge luxembourgeoise.

Méthodes

 

  • thérapie comportementale,
  • hypnose clinique,
  • approche centrée sur la personne,
  • thérapie systémique,
  • EMDR et d’autres méthodes de traitements des troubles post-traumatiques,
  • Psychodrame

 

La liste exhaustive des méthodes ainsi que le « Concept d’Action Général » se trouve ici: CAG_Psy-Jeunes_2016_F

 

Traumatismes psychiques

La réaction à un traumatisme peut surgir immédiatement après l’événement ou des semaines, des mois, voire des années après. Il peut arriver que les concernés n’arrivent plus du tout à faire la connexion entre les symptômes et le traumatisme. Les réactions potentielles incluent des symptômes de reviviscence, comme des souvenirs envahissants, perturbants de l’événement, des « flashbacks », des cauchemars…

Ces symptômes requièrent un traitement thérapeutique spécifique pour traumatismes qui se déroule en 3 phases :

 

1. Stabilisation

L’objectif de la première phase est de créer une relation thérapeutique de confiance. Des exercices de stabilisation spécifiques via des techniques d’imagination et de relaxation aident les concernés à retrouver sécurité intérieure et tranquillité d’esprit (stabilisation interne). Dans un même temps, l’environnement est aménagé de manière à ce que le traumatisme à l’origine des souffrances du patient ne puisse se reproduire. Les thérapeutes mettent, par exemple, en œuvre des solutions pour protéger le jeune contre d’autres abus, maltraitances et agressions sexuelles (stabilisation extérieure).

2. Exposition

Pendant la deuxième phase, l’évènement à la source du traumatisme est abordé directement. Pour ce faire, les thérapeutes utilisent différentes techniques afin d’amener le jeune à assimiler les évènements traumatiques qu’il a pu vivre. Les techniques employées par les thérapeutes incluent : l’EMDR (Eye Movement Desensitiziation and Reprocessing – traitement de traumatismes grâce à des mouvements oculaires provoquant des réponses au niveau neuropsychologique) – et la technique de l’écran sont les méthodes les plus employées. Les techniques de stimulation physique peuvent aussi faire partie du traitement.

3. Réintégration:

La troisième phase sert à vérifier si les conséquences du traumatisme ont été surmontées ou si d’autres mesures thérapeutiques doivent être prises. Au cours de cette phase, le concerné est accompagné dans le deuil afin d’intégrer l’événement traumatique dans sa biographie personnelle.

 

Collaborateurs

Christiane Weintzen
psychothérapeute pour enfants et adolescents,
chargée de direction

 

 

 

 

 

 

Nathalie Gira
psychologue psychothérapeute

 

 

 

 

 

 

Manuela Woll

psychologue psychothérapeute