2755

L’HIV Berodung

Après 25 années d’engagement dans la prévention et dans  la prise en charge psychosociale du VIH/SIDA, le service HIV Berodung a adapté sa stratégie et ses objectifs pour répondre au mieux aux besoins des populations vulnérables et aux réalités épidémiologiques. La nouvelle approche vise non seulement à prévenir, à dépister et à mieux traiter le VIH, mais aussi les Infections Sexuellement Transmissibles (IST) ainsi que l’Hépatite C (HCV). Ceci explique le changement de nom de Aidsberodung en HIV Berodung, permettant dès lors d’inclure les Hépatites, les IST et le VIH en un seul nom.

Si pour certains, l’infection VIH et/ou HCV ne pose presque jamais de problème, pour beaucoup, cela reste un fardeau lourd à porter, tant moralement que physiquement. Le besoin de soutien psychosocial pour maîtriser les contraintes liées aux VIH / HCV est loin d’être un luxe.

L’écoute est le premier remède

« Vous pouvez parler avec nous de tout ce qui vous préoccupe : la sexualité, l’homosexualité, la mort, la colère, le chagrin, l’espoir, l’impuissance. Nous pouvons, si vous le souhaitez, intervenir dans votre famille ou entourage proche. Nous proposons nos services de soutien psychologique dans nos locaux, en milieu hospitalier, ainsi qu’à la maison. » 

Laurence Mortier, psychologue

 

Autres Publications

Le test de dépistage VIH:
les réponses à toutes
vos questions!

français
deutsch

english

português

 


HIV Berodung
Hépatites, IST et VIH

français

 

 

 

 

VIH / SIDA :
Mieux comprendre sa transmission

français
deutsch

english

português

 

 

 

La PEP : Traitement d’urgence après une situation à risque

français

 

 

 

 

 

No Junk Food :
Un petit guide pour manger bon & simple
et rester en pleine forme !

français
lëtzebuergesch

L’annonce de la séropositivité représente souvent un choc et beaucoup connaissent des moments de découragement. Certaines démarches sont parfois difficiles à entreprendre : discuter de « safer sex » à l’occasion de nouvelles rencontres, parler de sa maladie à d’autres etc. Il est cependant capital de pouvoir parler des sentiments de peur, de tristesse, de colère, d’injustice ou de culpabilité, de dégoût, d’espoir etc.

 

C’est pourquoi l’offre des psychologues est multiple et leur soutien est destiné :

  • aux personnes ayant reçu un diagnostique VIH positif et/ou hépatite C, afin de les aider à surmonter le  choc de l’annonce et à s’adapter à tous les changements que cela implique ;
  • à les épauler dans l’annonce du diagnostique à leur partenaire, leur famille et leur entourage ;
  • en début de traitement, afin de les aider à mieux le supporter et l’accepter ainsi qu’à gérer les effets secondaires, mais aussi en cours de traitement pour en assurer une adhérence optimale ;
  • aux personnes qui vivent des situations à risques de façon répétitive, pour les aider à modifier leur comportement ;
  • aux personnes qui, par exemple, ont vécu une situation à risque et qui se sentent trop angoissées pour faire un test de dépistage ou pour se rendre à l’hôpital afin de connaître les résultats du test de dépistage ;
  • aux personnes en fin de vie et à la famille/entourage après un décès.

Les psychologues peuvent également intervenir au niveau :

  • des angoisses et dépressions ;
  • de la reconstruction d’une image de soi positive ;
  • de la redéfinition des objectifs, projets et perspectives de vie ;
  • de la gestion du stress, des émotions et des questions qui se posent au niveau du travail, de la vie familiale (culpabilité, vie sexuelle, désir d’enfants, que dire aux enfants, à qui le dire, etc.) ;
  • des questions qui se posent lorsqu’on veut s’engager dans une relation ;
  • des changements de comportement nécessaires pour mieux prendre soin de leur santé.

 

L’aide sociale

L’HIV Berodung dispose d’un service social qui suit les personnes vivant avec le VIH et/ou une hépatite C sous traitement. Les assistants sociaux du service offrent un accompagnement dans différentes démarches visant avant tout l’accès aux soins. Si la personne vivant avec le VIH et/ou une hépatite C n’est pas affiliée à une caisse de maladie, n’a pas les moyens de prendre en charge ses frais d’hospitalisation, ses visites médicales ou ses médicaments, elle peut prendre contact avec le service social.

Le service offre également un soutien en cas de :

  • demandes de revenus (RMG, invalidité, chômage, revenu pour personnes gravement handicapées) ;
  • besoin d’aide à domicile, demande d’assurance dépendance ;
  • situation d’endettement ;
  • besoin d’information au niveau des lois en vigueur.

Il informe aussi sur les droits de la personne et, si nécessaire, l’oriente vers d’autres services spécialisés.

 

Les logements encadrés

img_aidsberodung_MaisonHenriDunant_710pxLes logements sont un lieu de transition pour les personnes vivant avec le VIH/SIDA et/ou hépatite C sous traitement et connaissant une situation de détresse psychologique et/ou sociale. Une demande d’admission peut être introduite par la personne concernée, par le médecin traitant ou encore par d’autres services de soutien.

Par logements encadrés, nous entendons la maison Henri Dunant (composée de 2 foyers avec au total 17 chambres ; soit une capacité maximum de 28 personnes) ainsi que les 4 logements occupés par des bénéficiaires vivant de façon autonome.

Le personnel responsable des foyers offre une présence, un soutien quotidien et un accompagnement aux résidents dans leurs démarches médicales, entre autres. Ce dispositif passerelle mis à disposition par l’HIV Berodung est lié à un projet de restauration de l’autonomie.

 

Le travail psychosocial aux centres pénitentiaires

Grâce à la collaboration entre l’HIV Berodung, le Centre Hospitalier, le Service Central d’Assistance Sociale (SCAS), le service psycho-socio-éducatif et l’infirmerie des centres pénitentiaires, les détenus / prévenus vivant avec le VIH et/ou l’Hépatite C bénéficient d’un encadrement psychosocial régulier permettant de les aider à vivre avec leur(s) infection(s) en prison, mais également de préparer au mieux leur sortie.

Les professionnels du service visitent les détenus séropositifs afin de leur fournir le soutien psychologique nécessaire, mais également de les suivre au niveau de leur prise en charge médicale et ce, dans le but de garantir la bonne poursuite des traitements lors de leur sortie de prison.

Avec les services de la prison, l’HIV Berodung met tout en œuvre pour fournir aux détenus sortant de prison une affiliation à la Caisse Nationale de Santé, une obtention de titre de séjour, un accès aux traitements, au logement ainsi que le bénéfice de revenus minimums.

De plus, grâce à l’action de notre service, les détenus / prévenus peuvent bénéficier de séances d’information et de prévention sur le VIH/SIDA en luxembourgeois, français, portugais ou anglais.

 

Dépistage

Le test de dépistage VIH est le seul moyen de détecter une infection au VIH. Ce test, réalisé par analyse sanguine, détecte la présence d’anticorps anti-VIH dans le sang. Ces anticorps sont produits par l’organisme au plus tôt 2 semaines après avoir été infecté par le virus VIH et au plus tard 12 semaines après l’infection.

Pour plus d’informations sur le test de dépistage, consultez cette page.

 

Téléchargez la brochure du service HIV Berodung.