2755.
La Croix-Rouge camerounaise sur les lieux du glissement de terrain.

Afrique : le réchauffement climatique tue des innocents

30.10.2019

Un glissement de terrain est survenu dans la nuit du 28 au 29 octobre, à Bafoussam, dans l’Ouest du Cameroun. Il a causé la mort de près de 50 personnes et a englouti près de 80 maisons.

Faites un don

Par virement

CCPLLULL
LU52 1111 0000 1111 0000
Communication :
Aide Internationale – Urgence climatique

En ligne

La Croix-Rouge luxembourgeoise, active dans la région depuis deux ans, travaille à protéger les populations locales des conséquences de ce type d’événement, conséquence du changement climatique.

Bernard Ayissi, Directeur National de la Gestion des catastrophes de la Croix Rouge Camerounaise déclare: « Depuis lundi, le Cameroun est en train de vivre une catastrophe naturelle dans la région de l’Ouest, suite aux abondantes pluies qui ont provoqué un éboulement de terrain. Pour l’instant, la Croix-Rouge camerounaise locale a mobilisé 27 secouristes pour appuyer la recherche des corps, évacuer les blessés vers les hôpitaux et apporter des premiers secours psychologiques aux survivants. Hier soir 47 corps avaient été retrouvés, 21 personnes étaient blessées, 76 maisons totalement détruites et 123 endommagées. »

Le glissement au eu lieu dans l’arrondissement de Bafoussam III, autour de 22h lundi soir. L’écoulement de boue a de plus provoqué des secousses qui ont surpris les riverains au pied de la montagne. Les premiers secours n’ont réussi à atteindre la zone concernée que mardi matin, du fait des fortes précipitations qui s’abattent sur la ville depuis plusieurs jours.

Le maire, Daniel Ndefonkou, constate que les pluies sont devenues plus violentes. « Dans les années antérieures, il ne pleuvait pas comme ça. Il faut reloger les gens ailleurs, car là on ne peut pas construire. »

Le changement climatique tue des victimes innocentes.

Cette tragédie confirme malheureusement le constat que fait, sur le terrain, la Croix-Rouge luxembourgeoise depuis maintenant plusieurs années. Le dérèglement en cours entraîne une multiplication d’épisodes climatiques extrêmes : les périodes d’intense sécheresse alternent avec des tempêtes et ouragans, qui entraînent notamment des inondations, comme au Mozambique il y a quelques mois, ou des glissements de terrain, comme en ce moment au Cameroun. En Afrique, on estime à plus de 70 millions le nombre de personnes en danger du fait du changement climatique.

Au Cameroun, le projet mené dans l’Ouest du pays, en collaboration avec la Croix-Rouge camerounaise, permettra à 700 familles très vulnérables de bénéficier d’un logement sécurisé et digne, en dehors des zones à risques.