2755

Information, sensibilisation et prévention

Le terme prévention regroupe toutes les actions visant à empêcher ou à diminuer le nombre de nouvelles infections au VIH, aux IST et aux hépatites virales.

Prévention grand public

La prévention cible tout d’abord le grand public par des campagnes annuelles soutenues par la distribution de dépliants informatifs et de préservatifs lors d’actions de sensibilisation.
Les bars, Maisons des Jeunes, lycées, centres culturels etc. peuvent également se procurer des préservatifs sur simple demande au 27 55 4500 ou par mail à hivberodung@croix-rouge.lu.

Les entretiens et les conseils personnalisés

Elle s’adresse également aux personnes vivant avec le VIH, une IST et/ou une Hépatite virale et à leurs partenaires, ainsi qu’à leur entourage si besoin.
Toute personne souhaitant obtenir un entretien d’information, de conseil ou d’aide, peut s’adresser à l’HIV Berodung. Pour prendre rendez-vous, il suffit d’appeler le 2755-4500 ou d’envoyer un mail à hivberodung@croix-rouge.lu. La confidentialité des échanges est garantie.

Collaboration Grande Région

Afin de garantir au mieux la prévention chez les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes (HSH), un groupe de prévention Gay a été créé en 2012 avec comme objectif la mise en place d’une collaboration Grande Région (Luxembourg, Metz, Saarbrücken et Trier) ainsi que la création d’une brochure « Gay region », reprenant les lieux de dépistage VIH et Hépatite C (HCV) dans la Grande Région.

Séances d’information sur le VIH

Des séances d’information sur le VIH sont organisées à la demande et sont destinées à différents groupes (p.ex. élèves de lycées, adultes en formation, membres du personnel, détenus des centres de détention Schrassig et Givenich, différentes institutions sociales, etc.) sans oublier les groupes dits plus vulnérables (HSH, Demandeurs de Protection Internationale (DPI), les usagers de drogues, les travailleurs/euses du sexe, les sans abris) ciblés par le DIMPS.

Round About Aids (RAA)

En plus des séances d’information, sont organisées tout au long de l’année dans les lycées plusieurs sessions du Round About Aids (RAA), un programme de prévention mobile, dynamique et interactif qui se présente sous forme d’un parcours sur le thème de « l’amour », « la sexualité » et le « SIDA » ayant pour principe l’éducation par les pairs.

Matériel didactique et brochures sur le VIH/SIDA

L’HIV Berodung met également à disposition un ensemble de brochures d’information, de DVD, de vidéos, ainsi que du matériel didactique sur le VIH/SIDA, les Hépatites et les IST.

Projet DIMPS

Le DIMPS permet une approche active de la prévention et du dépistage en se rendant directement auprès des personnes dites plus vulnérables – c’est-à-dire des personnes dont certains comportements sont plus à risque d’infection au VIH, IST et Hépatite C et/ou des personnes qui n’ont pas facilement accès à l’information et au dépistage. L’objectif premier du DIMPS est d’offrir des informations et conseils en matière de santé sexuelle, de safer sex et safer use et de mettre à disposition des moyens et outils de prévention. Le second objectif est d’augmenter le nombre de personnes connaissant leur statut sérologique, afin de pouvoir initier un suivi médical et psychosocial, en assurant une offre de dépistage d’infections sexuellement transmissibles (VIH/Sida, Hépatite C, Hépatite B, Syphilis et autres), notamment par des tests rapides (VIH, Hépatite C et Syphilis).

Le DIMPS a été mis en place en 2009, grâce à la collaboration entre l’HIV Berodung, le Centre Hospitalier de Luxembourg et le Ministère de la Santé. Le service a collaboré sur le terrain avec :

  • Abrigado;
  • Abrisud;
  • Stëmm vun der Strooss;
  • Jugend-an Drogenhëllef;
  • Cigale;
  • Caritas Accueil et Solidarité;
  • Sauna Nr 1
  • d’autres services de la Croix-Rouge luxembourgeoise (dropIn et Migrants et Réfugiés)

Plus d’informations sur le DIMPS sur www.dimps.lu.

 

Modes de transmission

Le VIH peut se transmettre :

  • au cours de rapports sexuels vaginaux et/ou anaux non-protégés ;
  • au cours de rapports sexuels bucco-génitaux non-protégés, c’est-à-dire si du sperme, des sécrétions vaginales ou du sang des règles pénètrent dans la bouche ou sont avalés ;
  • lors de l’utilisation de seringues ou d’aiguilles usagées ;
  • de la mère séropositive à l’enfant au cours de la grossesse, pendant l’accouchement ou l’allaitement.

Le VIH ne se transmet ni par l’air, ni par les piqûres d’insectes, ni par la toux, les éternuements, les caresses, les baisers, ni par l’utilisation commune de vaisselle et de couverts, de toilettes, de salles de bains, ni lors de soins médicaux ou dentaires. En Europe, le risque de transmission par transfusion sanguine n’existe plus car le sang est rigoureusement contrôlé.

 

 Pour plus d’informations sur les modes de transmission du VIH et sur l’utilisation du préservatif, consultez les PDF ci-dessous :