2755

Aide d’urgence aux réfugiés du Nord Mali au Niger

 

Mangaïze et Intekane

Le conflit malien affecte profondément le Niger où des milliers de réfugiés ont déjà traversé la frontière pour rejoindre des zones plus sécurisées. Alors que de nombreuses familles arrivent encore chaque jour, la Croix-Rouge luxembourgeoise mène un programme d’urgence en fournissant des abris dans les deux camps de réfugiés de Mangaïze et Intekane.

 

Le conflit malien et le Niger

La crise actuelle du Mali a de fortes conséquences sur les pays voisins qui doivent accueillir les populations à la recherche de protection. Le nombre de réfugiés maliens au Niger s’élève à 54 071 personnes (à date du 23 juin 2013, source Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR)).

En outre, la participation des forces nigériennes dans le conflit affecte gravement la sécurité des frontières entre les deux pays. Le HCR a pour cela dû imposer une limite de sécurité de 50 km entre la frontière nigérienne et les camps de réfugiés.

Par conséquent, plusieurs camps ont dû être fermés et les réfugiés relocalisés vers des zones plus sécurisées. La Croix-Rouge luxembourgeoise a donc décidé de soutenir le transfert de ces réfugiés vers les camps de Mangaïze et Intekane.

 

Intervention en abris d’urgence

La Croix-Rouge luxembourgeoise fournit aux réfugiés du Niger une aide en abris d’urgence. Les abris, conçus sur le modèle des tentes touaregs, sont adaptés au climat sahélien de la région de Tillaberi et aux habitudes de vie des maliens.

En outre, des filets à ombrage sont distribués avec chaque tente. Ces toiles permettent de réduire la température de la tente de 4°C par rapport à la température extérieure.

Le montage de ces tentes suit le principe d’auto-construction : les bénéficiaires, à l’aide de volontaires, montent leur propre abri.

 

Activités menées

Camp de Mangaïze

Fourniture d’abris d’urgence

Au 31 décembre 2012, 20% de la population de Mangaïze dispose d’un abri. En outre, à cause des problèmes d’insécurité aux frontières, le camp de Banibangou a dû être clôturé et n’accepte plus de nouveaux arrivants. Aussi, ceux-ci se tournent vers le camp de Mangaïze qui accueille encore davantage de réfugiés depuis février.

Par conséquent, début 2013, 8000 familles étaient dans l’attente d’un abri d’urgence.

 

Intervention de la Croix-Rouge luxembourgeoise

Pour cette raison, la Croix-Rouge luxembourgeoise a fourni sur place des kits logement et cuisine à 1000 abris, soit environ 8000 personnes, avec toile d’ombrage.

Un expert shelter luxembourgeois a été dépêché sur place au début du projet afin d’apporter un appui technique aux volontaires qui aident à monter les tentes. Ce spécialiste a donc donné des formations en montage d’abris et planification du site au superviseur du camp et aux chefs d’équipe en charge des volontaires.

 

Mangaïze aujourd’hui

Au 23 juin 2013, le camp de Mangaïze comptait plus de 8700 personnes, soit 16,2% de la totalité des réfugiés maliens présents au Niger. En moyenne, depuis mars, 50 nouvelles familles arrivent par semaine.

Il est également important de noter que le camp risque d’être fermé à son tour. En effet, celui-ci est positionné sur la route d’approvisionnement des troupes nigériennes.

 

Intekane

Fourniture d’abris d’urgence dans le cadre de la relocalisation des camps sur le site d’Intekane

Le projet d’Intekane fait suite à la relocalisation des camps d’Agando et de Chinewaren. Jugés trop proches de la frontière malienne, dans une zone non-sécurisée, le gouvernement nigérien a demandé à ce que les réfugiés présents dans les deux camps soient transférés.

En outre, beaucoup de maliens s’installent à la frontière de façon non-contrôlée, sans être enregistrés, ce qui compromet sérieusement leur sécurité.

De ce fait, il a été décidé de transporter l’ensemble de ces réfugiés dans le camp d’accueil d’Intekane, dans la région de Tahoua, département de Tilia.

 

Le soutien de la Croix-Rouge luxembourgeoise et du Haut Commissariat des Nations unies pour les Réfugiés

L’UNHCR a sollicité une aide humanitaire pour venir en aide aux 17 000 réfugiés (4200 familles) étant toujours dans l’attente d’un abri fin avril 2013.

Ainsi, la Croix-Rouge luxembourgeoise a décidé de fournir 3000 abris d’urgence, pour environ 15 000 réfugiés. Les 1200 tentes restantes seront fournies par l’ONG Relief International. 200 de ces tentes ont servi d’abris de transit afin que les familles relocalisées puissent y loger avant leur enregistrement définitif.

2500 toiles d’ombrage supplémentaires seront aussi distribuées aux familles déjà présentes sur le camp d’Intekane.

En outre, les personnes en charge du camp de Mangaïze et qui ont reçu la formation de l’expert shelter luxembourgeoise ont été à leur tour amenées à former l’équipe locale d’Intekane au montage des tentes.

Faites un don