2755

Méthodes employées par le Centre Thérapeutique Kannerhaus Jean

Au centre thérapeutique Kannerhaus Jean le corps, l’esprit et l’âme de l’homme ainsi que son environnement social sont pris en compte dans une approche humaniste. La nature et les animaux constituent sur ce plan un cadre très utile.

La méthode de travail, empreinte de respect et d’accueil positif, vise à activer et à promouvoir les ressources des enfants et des adultes.

Pour ce qui est de l’enfant, nous proposons la plupart du temps un « médium », c’est-à-dire une sorte d’intermédiaire, pour faciliter l’approche de son intériorité.

Les intermédiaires proposés sont :

  • les animaux (chevaux, chiens, petits animaux…) ;
  • l’art ;
  • les marionnettes ;
  • la musique et la danse ;
  • le jeu ;
  • l’aventure.

Aux parents, nous proposons :

  • des entretiens individuels, de couple et/ou familiaux ;
  • des prises en charge parents – enfants ;
  • des groupes d’échange et de soutien ;
  • un groupe de formation à l’éducation des enfants ;

sur base du programme STEP© (Systematic Training for Effective Parenting).

De plus, nous offrons :

  • une pédagogie basée sur le vécu ;
  • une prise en charge du volet scolaire de l’enfant.

Notre équipe pluridisciplinaire est composée :

  • de psychologues ;
  • d’éducateurs gradués et diplômés ;
  • d’une pédagogue curative ;
  • d’une ergothérapeute ;
  • d’instituteurs spécialisés.

Tous les collaborateurs ont bénéficié d’une formation supplémentaire thérapeutique ou pédagogique.

 

Les thérapies avec l’animal

Les animaux ont le don particulier d’accepter l’être humain de façon inconditionnelle. Ceci facilite énormément la première prise de contact souvent appréhendée entre l’enfant/ l’adulte d’une part et le thérapeute de l’autre.

Au Centre Thérapeutique Kannerhaus Jean, nous travaillons en particulier avec les chevaux, les chiens et les petits animaux.

Les animaux amènent l’être humain à prendre conscience de sa personne à travers le vécu corporel. Les chevaux, surtout, lui permettent la redécouverte du bienfait profond de se sentir porté. La chaleur, le balancement rythmé du dos d’un cheval transmet à l’être humain une sensation de soutien et de force. Cela peut ouvrir l’accès aux sentiments enfouis tels que la joie, la colère ou la tristesse. Les blessures psychiques (par exemple le deuil) peuvent ainsi être thématisées, tout en permettant l’émergence d’une force propre jusque là peut-être insoupçonnée.

En reliant ainsi l’âme, l’esprit et le corps, le processus global de guérison peut être initié et soutenu de façon positive.

 

La thérapie par l’art

« Tout être humain est un artiste » (J. Beuys) – ceci est surtout vrai pour les enfants.

Ceux-ci ont très souvent un besoin inné d’exprimer en images les sensations et perceptions de leur entourage, leurs expériences tant positives que négatives, leurs émotions et leurs pensées.

La mise en image d’une expérience encombrante peut ainsi se révéler libérateur, et la création d’images positives peut favoriser l’émergence d’images intérieures stables.

De plus : «Une image en dit plus que 1000 mots». La thérapie par l’art peut se présenter comme une alternative lorsque l’expression verbale est difficile. A travers le processus créatif en thérapie par l’art, l’être humain (ré-)accède à ses ressources, dépasse ses blocages et rencontre de nouvelles possibilités d’action.

 

La thérapie par les marionnettes

Dans cette forme de thérapie, l’enfant a la possibilité soit de choisir parmi les marionnettes mises à sa disposition, soit de créer sa (ses) propre(s) personnages(s) pour ensuite leur donner vie dans le jeu.

Dans un premier temps, l’enfant mettra en scène les sujets qui le préoccupent, les difficultés qu’il rencontre et qui l’empêchent de grandir. Dans un deuxième temps, le thérapeute encouragera et aidera l’enfant à trouver de nouvelles solutions. Par la suite, les marionnettes permettent de rejouer les thèmes et les nouvelles compétences acquises, jusqu’à ce que l’enfant les ait intégrés et puisse faire le transfert en les appliquant dans sa vie quotidienne.

Cette méthode permet donc de découvrir et de fortifier les ressources de l’enfant et de l’encourager dans sa créativité, et lui montre qu’il peut trouver par lui-même des solutions à ses problèmes.

 

La thérapie par le jeu

Partout dans le monde, les enfants s’expriment par le jeu.

La thérapie par le jeu fait appel à ce besoin inné de l´enfant pour lui permettre une mise en perspective ludique de son vécu qui pourra aboutir à une reconsidération des situations auxquelles l’enfant a été exposé. Il en résulte souvent une meilleure compréhension de soi-même. Le cadre ludique permet à l’enfant d’entrer en contact avec ses sentiments – peur, agressivité, angoisse, surmenage. En jouant, l’enfant, assisté par le/la thérapeute, aura l’occasion de trouver des solutions à ces situations difficiles et ainsi de venir à bout de ses angoisses.

 

L’ergothérapie

Les méthodes en ergothérapie sont multiples – tâches manuelles et psychomotrices, méthodes d’expression créatives et ludiques, relaxation – et s’orientent par rapport au stade de développement et aux besoins individuels de l’enfant.

Cette approche offre un espace d’apprentissage lors de difficultés relationnelles, de socialisation et de communication, ainsi que pour les troubles sensoriels et moteurs. Dans cet espace, l’enfant découvre et développe de nouvelles possibilités, et il peut rattraper et combler certains de ses manques. Les ressources de l’enfant sont activées par le vécu d’expériences et d’émotions positives et fortifiées par l’intégration de l’entourage. Le but de l’ergothérapie est la maîtrise adéquate, par l’enfant, de son quotidien scolaire, familial et social.

 

La pédagogie basée sur le vécu et la psychomotricité

Le terme psychomotricité explique bien le lien entre le physique et le psychique. Les enfants perçoivent les impressions sensorielles avec l’ensemble de leur corps et expriment leurs sentiments de la même manière. Grace à des exercices destinés à stimuler le mouvement et la perception, des processus d’apprentissage sont déclenchés chez l’enfant. Ces processus lui servent ensuite à acquérir des compétences motrices, cognitives et sociales.

Dans le quotidien thérapeutique, nous utilisons la pédagogie basée sur le vécu afin de faire le lien entre les différents éléments que sont nature, aventure, jeu et collectivité. Cette base permet la rencontre et la mise en relation des enfants, favorise l’émergence de nouveaux aspects de soi-même et de l’autre, et offre un cadre idéal pour oser expérimenter des comportements nouveaux, voire même des rôles différents.

Les parents peuvent également être invités à participer à des projets basés sur la pédagogie par le vécu. Ils peuvent profiter eux aussi de ce cadre nouveau et vivre ainsi ensemble avec leur enfant de nouvelles expériences.

↑ Haut de page