2755

Aide d’urgence aux réfugiés maliens

 

Sag Niogniogo

Suite aux nombreux troubles politiques survenus au Mali ces derniers mois, des milliers de citoyens fuient leur pays d’origine et tentent de trouver refuge dans les pays voisins, notamment au Burkina Faso. Dans ce cadre, la Croix-Rouge luxembourgeoise intervient depuis janvier 2013 dans le camp de réfugiés de Sag Niogniogo. Elle aide à la construction d’abris d’urgence, mène un projet d’adduction d’eau et travaille également à l’amélioration des conditions d’hygiène publique.

 

Pour faire face au fort afflux de réfugiés maliens au Burkina Faso, un nouveau camp a été inauguré à Sag Niogniogo, à environ 30km au nord d’Ouagadougou (quatre autres ont déjà construits dans le nord du pays). En effet, le nombre de réfugiés se comptant aujourd’hui en milliers, il est impossible pour l’État burkinabé de tous les accueillir dans la capitale.

Ainsi, la Croix-Rouge luxembourgeoise a estimé urgent d’agir en collaboration avec la Croix-Rouge burkinabé afin d’assister les réfugiés et améliorer les conditions de vie du camp de Sag Niogniogo.

La Croix-Rouge luxembourgeoise intervient sur place depuis plusieurs mois afin d’améliorer l’approvisionnement en eau et l’hygiène publique du camp. En janvier 2013, le camp de 1600 réfugiés comprenait seulement 34 douches, 36 latrines, 20 poubelles et un unique forage capable de fournir de l’eau potable.

 

Activités menées

Assainissement du camp de réfugiés

Un des objectifs de la Croix-Rouge luxembourgeoise est d’établir un plan de gestion de déchets, en construisant au préalable une fosse à ordure clôturée de 5×6 m et de 2 m de profondeur. Le temps de construire cette fosse, la Croix-Rouge luxembourgeoise a proposé de financer une campagne privée de collecte de déchets car les déchets actuellement non-gérés s’éparpillent dans les alentours et polluent les villages voisins.

La construction de latrines et de douches est un second objectif. En attendant la fin des travaux de construction de 45 latrines et 40 douches, la Croix-Rouge luxembourgeoise et la Croix-Rouge burkinabé ont proposé de mettre en place 12 latrines temporaires.

 

Approvisionnement en eau

Le projet d’adduction d’eau de Sag Niogniogo est étroitement lié à celui de Pabré, le camp étant situé sur la même commune. Il est prévu que le château d’eau métallique de 50 m3, construit par la commune de Pabré, fournisse de l’eau aux 4 bornes fontaines de Sag Niogniogo (2 aux abords du camp et 2 autres dans les camps touaregs) ainsi qu’aux 8 autres bornes dans les villages alentours via la mise en place d’un programme d’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS). L’alimentation électrique de la pompe à eau est assurée par des panneaux solaires photovoltaïques.

 

Aide shelter

La CRL fournit également des kits shelter dotés de filets à ombre aux réfugiés du camp de Sag Niogniogo. Ces kits permettent la construction de tentes adaptées à l’environnement burkinabé. Il est expliqué de manière participative aux réfugiés comment les utiliser.

 

Faites un don