2755.

Témoignages

Témoignage de Anne Weber 25.10.2011

« Après une courte période d’observation qui m’a permis de me faire une idée de la situation locale et de faire connaissance avec l’équipe sur place, j’ai pu lancer la phase d’identification des personnes vulnérables.

Témoignage de Pascal, 19 ans 25.10.2011

« J’ai commencé la formation d’aide animateur lorsque j’avais 16 ans. A l’époque je voulais faire des études d’instituteur. Les colonies me permettaient de travailler avec les enfants et de faire mes premières expériences dans le domaine. J’adore voir les enfants s’amuser.

Témoignage de Helena Nunes 25.10.2011

« Je me suis formée aux premiers secours avec la Croix-Rouge en octobre 2008. Suivre cette formation me tenait à cœur depuis des années, surtout après la naissance de mon premier enfant. Je souhaitais être à même d’intervenir s’il arrivait un accident.

Témoignage de Béatrice Winandy 25.10.2011

« Mon travail est très varié. D’un côté, il y a tout le volet de recherche sur les différents thèmes, l’élaboration et la préparation des ateliers. De l’autre, il y a la mise en pratique dans les classes. Dans les écoles, l’interaction et l’échange avec les élèves sont très enrichissants.

Témoignage de Sylvia Peters 25.10.2011

« Notre service intervient pendant une période de 6 à 8 semaines au sein de ménages, avec enfants, qui traversent une crise familiale. L’objectif est d’activer les ressources et les points forts de la famille afin d’arriver à sa stabilisation.

Témoignage de Jerry Fellens 25.10.2011

« Les Maisons de jeunes sont des espaces ouverts à tous, sans distinction sociale, géographique ou culturelle. Ce sont des « zones de droits », où la liberté de s’exprimer et d’être, sous quelque forme que ce soit, prime dans le respect mutuel. Des espaces où les jeunes sont accueillis, écoutés et intégrés.

Témoignage d’une assistante sociale 25.10.2011

« Le travail des assistants sociaux de permanence dans les communes consiste à accueillir toutes les personnes sans aucune distinction d’âge, de nationalité ou de problématique. Souvent, nous sommes confrontés à des problèmes assez graves demandant une réponse rapide.

Témoignage de Jean-Philippe Schmit 25.10.2011

« La livraison des repas permet de créer une relation sociale et de rompre l’isolement. Ainsi, lorsque la personne livrée est en difficulté, le lien se fait plus rapidement avec les intervenants appropriés.

Témoignage de Josée Thill 25.10.2011

« Nous nous engageons à offrir aux pensionnaires une prise en charge qui tient compte de leur histoire. Elle se base sur la biographie personnelle de l’individu en respectant les caractéristiques d’un vécu dans toutes ses dimensions.

Témoignage de Alain, 45 ans 25.10.2011

« Des membres de ma famille, également donneurs de sang, m’ont au départ convaincu de suivre leur exemple. Tout le monde peut en effet se retrouver dans une situation de besoin en transfusions sanguines et il serait alors dramatique de ne pas avoir assez de sang disponible.