2755
charlotte mali (burundi)

Témoignage de Charlotte Mali

15.04.2010

Pourquoi vous êtes-vous candidatée pour ce poste ? Quelles ont été vos principales motivations ?

« Après une mission de presque deux ans au Rwanda pour la Coopération Belge, j’étais plus que jamais déterminée à poursuivre mon engagement humanitaire. 

Au Rwanda, j’ai eu l’occasion de rencontrer d’autres membres du Mouvement international de la Croix-Rouge et d’observer leur travail sur le terrain : j’ai été convaincue par la philosophie et l’impact des projets de la Croix-Rouge. J’ai été particulièrement attirée par la vision holistique du projet au Burundi (il aborde le problème dans ses différentes composantes), qui permettra un impact maximal sur les bénéficiaires. Ce projet d’aide d’urgence en faveur des rapatriés et refoulés de Tanzanie me permettra de m’engager en faveur de ces personnes vulnérables auprès d’une organisation dont les valeurs de solidarité rejoignent mon engagement personnel. Ce projet au Burundi sera aussi une excellente opportunité d’approfondir ma connaissance de la culture et de la population de cette région qui me tient à cœur. »

Qu’attendez-vous de cette expérience ?

« Tout d’abord, ce projet étant le premier de la Croix-Rouge luxembourgeoise au Burundi, énormément de choses sont à mettre en place. Cela suppose, dès le début, beaucoup de démarches, de contacts, de travail de terrain, d’imprévus aussi. Sur le plan professionnel ce sera l’occasion d’approfondir mes aptitudes relationnelles dans un contexte culturel différent, de confirmer mon sens de l’initiative et des priorités et d’apprendre au contact des autres membres du Mouvement de la Croix-Rouge. Ensuite, je pense que le projet permettra une rencontre sincère et une proximité avec les bénéficiaires. C’est ce contact qui prime à mes yeux. J’espère pouvoir leur apprendre et leur donner autant que j’apprendrai à leur contact. »

Qu’est-ce qui pousse une jeune femme de 26 ans à partir seule pendant un an au Burundi ?

« Quitter son pays et ses proches pendant un an n’est jamais facile mais le bénéfice et l’enrichissement de ces expériences est essentiel à ma motivation. Au delà d’un engagement humanitaire et du sens que cela donne à mon travail, partir dans ces pays est un énorme enrichissement personnel. Ces expériences en coopération sont autant de rencontres étonnantes, d’échanges culturels, de remises en question et de moments aussi forts qu’improbables. D’autre part, en travaillant dans des projets de coopération, j’essaie de me développer toujours plus professionnellement pour accumuler des compétences et une expertise utiles dans ces projets locaux. Finalement, je suis certaine que cette année va passer très vite… »

 

Témoignage de Charlotte Mali (avant son départ au Burundi)