2755
Clervaux

La Croix-Rouge ouvre une épicerie sociale à Clervaux

15.05.2013

La Croix-Rouge étend son activité sociale dans le Nord du pays avec une nouvelle épicerie sociale à Clervaux. Depuis l’ouverture de la première épicerie sociale « Croix-Rouge Buttek » à Differdange en décembre 2009, le réseau d’épiceries sociales de la Croix-Rouge luxembourgeoise n’a fait que s’étendre par l’ouverture d’autres épiceries à travers le pays dans un souci de proximité. Après l’ouverture des « Croix-Rouge » Buttek d’Echternach et de Rollingen en 2011 ainsi que de Wiltz en 2012, l’épicerie de Clervaux, dont le local se situe au rez-de-chaussée de la plateforme d’inclusion et de solidarité du RESONORD, a ouvert ses portes au public cette année. C’est lors d’une conférence de presse ce mardi 14 mai que la Maison Resonord et l’ensemble de ses services ont été présentés, l’inauguration officielle étant prévue pour automne 2013.

« Je gère depuis peu la nouvelle épicerie sociale de Clervaux en plus de celle de Wiltz en jonglant avec les horaires d’ouverture. Le « Croix-Rouge Buttek » de Clervaux compte aujourd’hui déjà près de 100 clients. Il y a une très forte demande ici et également une plus grande diversité de nationalités. », témoigne Nathalie Hinck.

Le 23 mai prochain, c’est à Grevenmacher que la Croix-Rouge inaugurera sa nouvelle épicerie sociale, en présence du nouveau Ministre de la Famille, Monsieur Marc Spautz. Enfin, le 20 juin est prévue l’inauguration des nouveaux locaux du « Croix-Rouge Buttek » de Differdange.

Téléchargez ici le dossier de presse sur le projet du RESONDORD : Plateforme d’inclusion et de solidarité.

Le réseau d’épiceries sociales au Luxembourg

Les épiceries sociales « Croix-Rouge Buttek » offrent aux personnes touchées par la pauvreté des denrées alimentaires et des produits d’usage quotidien contre une participation financière d’un tiers des prix les plus bas du marché. Mais l’aide alimentaire n’est pas le seul but ciblé par cette action. L’accès à l’épicerie sociale pour une période déterminée d’avance par le client en concertation avec un office social, permet au bénéficiaire de libérer une part de son budget familial afin de subvenir à d’autres obligations financières (paiement de factures d’eau ou d’électricité, équipements scolaires pour les enfants, etc. ). Les « Buttek » sont aussi des lieux de rencontre et d’intégration sociale.

 En 2012 les Croix-Rouge Buttek d’Echternach, Differdange, Rollingen et Wiltz ont accueilli environ 1700 familles, dont plus de 500 familles monoparentales. Dans le contexte de la crise qui frappe les familles, les épiceries sociales ont comptabilisé plus de 22 000 passages en caisse représentant 10 000 passages de plus qu’en 2011. Des ateliers de cuisine ont été proposés aux clients afin de leur redonner le goût de cuisiner des plats sains avec les produits de base, disponibles dans les épiceries et de les sensibiliser par rapport aux bons réflexes nutritionnels.

L’implication de quelque 40 bénévoles répartis sur les quatre épiceries s’est révélée essentielle pour ces structures dont le fonctionnement dépend essentiellement des fonds propres de la Croix-Rouge. La Croix-Rouge coopère avec Caritas pour ses épiceries sociales à travers une structure d’achat et logistique commune, Spendchen a.s.b.l. Les épiceries de Caritas sont localisées à Diekirch et à Esch/Alzette.

Découvrez ici plus d’infos sur les épiceries sociales de la Croix-Rouge luxembourgeoise.