2755
DSCN1342_710px

Quatre ONG pour un traité sur le commerce des armes !

02.07.2012

Le 29 juin 2012, quatre ONG (Amnesty International, la Caritas, la Croix-Rouge luxembourgeoise et Handicap International) se sont rassemblées lors d’une conférence de presse pour faire part de leurs attentes concernant le Traité sur le commerce des armes et ainsi exprimer leur espoir que ce traité fasse réellement une différence sur le terrain. L’appel s’inscrit également dans la perspective de la cohérence des politiques pour le développement, un principe inscrit dans la loi luxembourgeoise et les traités européens. Le traité des armes, initié en 1997 par plusieurs lauréats du Prix Nobel de la Paix, sera peut-être adopté d’ici au 27 juillet.

 

Chaque année, plus de 500.000 personnes meurent dans le monde suite à l’utilisation d’une arme, soit plus d’une personne chaque minute.

 

Le commerce sauvage des armes, dont plus de 875 millions sont en circulation, alimente la violence armée généralisée, les crises humanitaires et l’interruption de tout processus de développement. Un conflit armé réduit en moyenne de 15% l’économie d’un pays africain.

Un traité fort en matière de droits humains et de droit international humanitaire pourrait sauver des milliers de vies et prévenir un appauvrissement de pays déjà fragilises. Ainsi, les quatre ONG encouragent les parlementaires et le gouvernement luxembourgeois à entamer un travail de fond concernant une régulation des investissements financiers dans l’industrie de l’armement.

 

Téléchargez le communiqué de presse