2755
img_burkina-crise-alimentaire-mois-du-don_1024px

Crise alimentaire au Burkina Faso : La Croix-Rouge luxembourgeoise intervient en urgence

05.04.2012

Le « Mois du Don », qui se déroule du 1er au 30 avril, est la principale collecte annuelle de dons de la Croix-Rouge. En plus de sensibiliser le public sur son action en faveur des vulnérables, c’est la période de l’année où sont en effet collectés la plus grande partie de ses dons non marqués, c’est-à-dire non associés à une activité ou à un projet en particulier. Cela lui permet de financer les activités au Luxembourg comme à l’étranger qui dépendent en partie ou totalement des dons. Ces dons non marqués garantissent son indépendance, lui permettent d’initier des projets innovants en réponse aux besoins de la société et de répondre rapidement aux situations d’urgence.

La crise alimentaire que connaît en ce moment le Burkina Faso illustre l’importance de cette campagne annuelle de collecte de dons non marqués. Face à cette situation d’urgence, la Croix-Rouge luxembourgeoise a en effet décidé d’intervenir pour assister les populations les plus touchées par la crise en libérant des dons placés en réserve.

Situation actuelle

Après avoir été durement éprouvé par une crise sociale, le Burkina Faso se trouve aujourd’hui dans une situation alimentaire précaire, en particulier dans les régions du Nord. Si les prévisions se confirment, les mauvaises récoltes de 2012 plongeront le pays dans une crise alimentaire dévastatrice. 58,4% des ménages ne seront pas en mesure de couvrir leurs besoins céréaliers avec la seule production prévisionnelle de la saison. Quant à la précarité alimentaire, elle touchera 30% des ménages agricoles.

La situation s’aggravera avec le flux de réfugiés maliens, essentiellement Touareg, qui entrent dans le pays depuis deux mois. Ils s’installent au Nord du pays à des centaines de kilomètres de leurs villes d’origines où ils ont vécu des pogroms et persécutions. Actuellement, 25 000 personnes se regroupent sur quatre sites, dont le camp Mentao qui compte environ 7 000 personnes et le camp de Damba dans la province du Soum. Leur situation est très précaire : peu de nourriture, eau non salubre, soins médicaux inexistants, abris construits avec des bâches, etc. Certains enfants souffrent de gale, tuberculose ou malaria.

L’action de la Croix-Rouge luxembourgeoise

Dans l’urgence, la Croix-Rouge luxembourgeoise créera deux forages dans chacun des quatre camps au Nord du pays accueillant des réfugiés maliens et distribuera de la nourriture, des kits d’hygiène (comprenant entres autres du savon et des bidons) pour 1 500 familles et un kit médicaments pour 10 000 familles. Les moyens engagés dès le départ pour cette action s’élèvent à 171 500 €, dont 51 500 € proviennent de la réserve de la Croix-Rouge luxembourgeoise et le reste du soutien du Ministère des Affaires Etrangères luxembourgeois.

La Croix-Rouge mènera aussi plusieurs projets de sécurité alimentaire et de prise en charge de la malnutrition dans les provinces les plus touchées par la crise alimentaire. Il s’agit notamment de faciliter l’accès aux produits céréaliers et atténuer les effets de la crise alimentaire, de prendre en charge les enfants souffrant de malnutrition et d’accompagner les ménages dans la reprise de la production pour la saison 2012-2013.

 

 

Visionnez ci-dessous le reportage sur RTL pour plus d’informations :

 

Soutenez vous aussi le Mois du Don

lors du passage du quêteur à votre domicile du 1er au 30 avril 2012

par virement au CCPL LU52 1111 0000 1111 0000 (communication : Mois du Don 2012)

par carte bancaire en ligne

lors des différents événements et actions (ci-dessous) organisées par la Croix-Rouge pendant cette période

en devenant quêteur bénévole : des quêteurs sont encore recherchés dans le pays en particulier dans des localités des cantons de Wiltz, Clervaux, Diekirch, Echternach, Grevenmacher, Capellen et Mersch Contact : Nico Huber au 27 55-2003

en proposant, seul ou en groupe, un projet pour collecter des fonds et/ou communiquer autour du Mois du Don, vous permettrez à la Croix-Rouge de faire connaître ses activités et d’assurer leur financement.

 

Un don versé à la Croix-Rouge d’un montant égal ou supérieur à 120 euros et inférieur à 10% du total des revenus nets est déductible en tant que dépenses spéciales en raison de son statut d’organisme reconnu d’utilité publique.

 

Pour plus d’informations sur la crise alimentaire au Burkina Faso, télécharger l’article du Wort du 5 avril 2012 (PDF en allemand).