2755.

La générosité est une question d’humanité

06.03.2020

La Croix-Rouge luxembourgeoise appelle la population luxembourgeoise à ne pas oublier les plus vulnérables. La fin d’année est toujours une période particulière: on y offre et l’on y reçoit beaucoup de cadeaux, de convivialité et d’amitié. Et si l’on en faisait également profiter les plus vulnérables?

Les sollicitations sont particulièrement nombreuses au mois de décembre: les rues sont illuminées, le vin chaud coule à flots et les magasins sont bondés. De la Saint-Nicolas à la Saint-Sylvestre, les familles et les amis se retrouvent et partagent des moments ensemble. C’est donc une période idéale pour rappeler et mettre en avant des valeurs humanistes essentielles. Alors que le 3 décembre est la journée mondiale de la générosité et que le 5 décembre est la journée internationale des volontaires, il est important de souligner l’importance de la solidarité et de l’engagement au service des autres.

Ne pas oublier ceux qui sont sur le bord du chemin

Une partie importante de la population luxembourgeoise vit aujourd’hui avec des moyens financiers réduits. De nombreux ménages consacrent presque exclusivement leurs ressources à des dépenses contraintes: logement, nourriture et habillement. La Croix-Rouge les soutient tout au long de l’année par différentes initiatives, dont de nombreuses ne sont rendues possibles que grâce à la générosité de ses donateurs. Pour sensibiliser la population, elle a imaginé un catalogue de dons dont le but est à la fois de sensibiliser aux besoins concrets des personnes vulnérables et d’informer sur les actions entreprises chaque jour au Luxembourg et à l’étranger.

Ce catalogue, qui sera distribué dans les jours qui viennent dans toutes les boîtes aux lettres du pays, présentera une vingtaine d’exemples de produits financés par des dons au profit de bénéficiaires et donne la possibilité à chacun de faire un don pour les soutenir. Par exemple, avec 39 euros, il est possible de fournir à une mère mineure un kit de soins pour son nourrisson (lange, lingettes, crèmes…). Avec 99 euros, 24 enfants de familles dans le besoin peuvent recevoir un sachet de friandises pour la Saint-Nicolas.

Il n’y a pas que l’argent. Il y a le temps, aussi.

Si l’argent est utile et nécessaire pour aider les plus vulnérables, il est également possible d’aider autrement, directement. Les bénévoles sont ainsi une composante importante dans différents dispositifs qu’elle déploie sur le terrain. Sans eux, la Wanteraktioun, qui vient de commencer, ne permettrait pas à la Croix-Rouge d’accueillir aussi bien les sans-abri dans son foyer de jour. Sans eux, le service Iris ne pourrait pas non plus offrir une présence régulière à des personnes solitaires. Sans les donneurs de sang – une autre forme de bénévolat – il ne serait pas possible de soigner correctement certains malades ni les blessés.

La Croix-Rouge luxembourgeoise profite donc de cette occasion pour remercier ceux qui soutiennent ceux qui sont dans le besoin, et les remercie pour leur engagement régulièrement renouvelé.

Vous pouvez télécharger le catalogue en cliquant sur ce lien (PDF – 1,5 Mo)