2755
img_table ronde somalie_600

Participation de la Croix-Rouge luxembourgeoise à la table ronde sur la Somalie

18.08.2011

Publié le 18.08.2011 / Sur invitation de la Maison d’Afrique Luxembourg, la Croix-Rouge luxembourgeoise s’est réunie avec 3 autres ONG luxembourgeoises (Caritas, Médecins Sans Frontières, SOS Village d’Enfants Monde) mercredi passé, le 10 août 2011, pour une table ronde sur la situation actuelle en Somalie.Présentes dans le pays depuis le début des années 90, les quatre ONG ont pu discuter non seulement des différentes actions déjà entreprises face à cette crise alimentaire, mais ont aussi réfléchi avec le public présent dans la salle aux différentes possibilités d’aide, non seulement en urgence, mais aussi sur le long terme, pour la Somalie et les pays avoisinants.

Le message clé de cette matinée, aussi soutenu par les réactions de l’audience est clair: « On a un «devoir d’humanité» : nous ne pouvons pas regarder un peuple mourir de faim sans agir. Unissons-nous face à la détresse de ces populations aujourd’hui et demain. »

La Somalie vit actuellement une catastrophe humanitaire sans précédent. Des conflits qui durent depuis vingt ans, une flambée des prix des céréales ainsi qu’un accès limité aux soins médicaux, à la nourriture et à l’aide humanitaire ont accentué de façon dramatique la situation déjà précaire du pays. Les conséquences sont horrifiantes : des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants meurent chaque jour.

C’est pourquoi, la Maison d’Afrique Luxembourg et les quatre ONG se mobilisent ensemble et font appel à la solidarité de la population luxembourgeoise pour aider à court terme, mais aussi à long terme la Somalie et les pays avoisinants.

 

Appel au soutien du public :

1 EURO = 10 barres nutritionnelles
(permettant la survie d’un enfant pendant une semaine).

Pour soutenir les enfants atteints de malnutrition, faites votre don par virement au CCPLU LU52 1111 0000 1111 0000 ou par carte bancaire (Communication : « Famine Somalie »).


Un don versé à la Croix-Rouge d’un montant égal ou supérieur à 120 euro et inférieur à 10% du total des revenus nets est déductible en tant que dépenses spéciales en raison de son statut d’organisme reconnu d’utilité publique.