2755.

Présentation du Rapport d’activité 2018 du Comité de Surveillance du SIDA

12.07.2019

Pour la première fois depuis 2013, le nombre de nouvelles infections au VIH a considérablement réduit. En 2018, le nombre de nouveaux cas d’infection au VIH recensés à Luxembourg était de 60 en 2017 contre 43 en 2018.

Cette diminution concerne les populations d’hommes ayant des rapports hétérosexuels (14 en 2018 contre 31 en 2017) et les usagers de drogues par voie intraveineuse (4 contre 10).

Une majorité de personnes vivant avec le VIH sont actuellement sous traitements antiviraux.

Ces chiffres sont tirés du rapport d’activité 2018 du Comité de surveillance du SIDA, des hépatites infectieuses et des maladies sexuellement transmissibles.

Malgré ces chiffres encourageants, il convient de continuer les actions de prévention. En effet, les usagers de drogue représentent 72 % de la population touchée par l’hépatite C à Luxembourg. Leur précarisation et le fait qu’ils soient souvent sans-abris les rend encore plus vulnérables.

En revanche, on observe une augmentation des nouvelles infections par voie homo- ou bisexuelle, avec 21 cas par rapport à 15 en 2017, malgré l’implémentation de la PrEP (prophylaxie préexposition) depuis 2017. La majorité des nouvelles infections au sein de ce groupe touche le 26-35 ans (11 sur 21). Le traitement est remboursé par la CNS et dispensé par la pharmacie du Centre Hospitalier de Luxembourg.

Afin de faciliter l’accès au diagnostic du VIH, le Vice-Premier ministre et ministre de la Santé, Étienne Schneider, a annoncé que les autotests seront sous peu disponibles dans les pharmacies et dans quelques mois également dans les supermarchés. Grâce à ces tests, toute personne pourra procéder à l’autodiagnostic, en toute discrétion et confidentialité chez elle, en moins d’une demi-heure, d’une éventuelle infection par le VIH qui remonte à plus de trois mois.

Le Luxembourg renforce ainsi son engagement en faveur de la cible 90-90-90 de l’ONU, en vertu de laquelle, à l’horizon 2020, 90 % des personnes vivant avec le VIH connaissent leur statut sérologique.

Les autotests seront accompagnés d’une fiche informative en français, en allemand, en portugais et en anglais. Les coordonnées du service HIV Berodung de la Croix-Rouge luxembourgeoise sont indiquées dans la notice d’utilisation du kit de l’autotest pour des informations supplémentaires et/ou un accompagnement psycho-social

Les informations relatives au test sont disponibles sur le site www.aids.lu et www.sante.lu, ainsi que les coordonnées téléphoniques du Service national des maladies infectieuses (SNMI) joignable 24h/24.

 

Pour plus d’informations concernant l’utilisation de l’autotest, cliquez ici.