2755.
Inondations meurtrières au Mozambique

Appel aux dons : la Croix-Rouge aide les survivants du cyclone Idai au Mozambique

22.03.2019

Le cyclone Idai a tué des centaines de personnes au Mozambique et déplacé au moins 400 000 autres. La Croix-Rouge luxembourgeoise appelle aux dons pour soutenir les survivants et leur fournir des abris d’urgence.

Les survivants ont comme besoins prioritaires l’accès à l’eau et à un toit. La Croix-Rouge luxembourgeoise concentrera ses efforts sur ce dernier point. Selon les autorités du pays, au moins 400 000 personnes ont été déplacées suite aux destructions et se retrouvent sans abri. Dans les heures qui ont suivi la catastrophe, la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) a envoyé sur place une équipe, dont Emilie Leforestier, collaboratrice de la Croix-Rouge luxembourgeoise. Sa mission initiale était d’évaluer les besoins des survivants. Concrètement, les premières distributions de kits d’abris d’urgence ont déjà eu lieu.

Plus tôt cette semaine, les volontaires de la Croix-Rouge ont en effet déjà distribué du matériel permettant à 1 500 familles de se construire un abri. Ce 22 mars, un nouveau lot pour 3 000 familles est arrivé au port de Beira. Cet effort devra être prolongé en amplifié dans les jours et les semaines à venir. Toutes les personnes le souhaitant peuvent soutenir les victimes par un virement sur le compte de la Croix-Rouge luxembourgeoise (CCPL LU52 1111 0000 1111 0000 – Communication : Mozambique 2019). De plus, une équipe de l’Emergency Rescue Unit Benelux est d’ores et déjà prête à être mobilisée en cas de besoin sur le terrain.

« Beaucoup de gens attendent depuis des jours pour être secourus et obtenir de l’aide. La réponse humanitaire commence à prendre de l’ampleur. Mais plus d’aide est nécessaire.« , a déclaré Jamie LeSueur, chef des opérations au Mozambique de la FICR.

 

 

Deux unités d’intervention d’urgence de la Fédération sont déjà déployées. La première unité fournit des installations sanitaires de base pour jusqu’à 20 000 personnes. La seconde produit jusqu’à 225 000 litres d’eau potable par jour, soit assez pour 15 000 personnes. D’ici à 12 mois, les moyens déployés visent à soutenir les 75 000 personnes les plus touchées. Les opérations vont inclure des opérations concernant les habitations d’urgence, la santé, l’accès à l’eau, la promotion de l’hygiène, la protection des personnes et l’inclusion.

Jamie LeSueur souligne: « Nous savons que les risques pour la santé peuvent augmenter considérablement à la suite d’une crise de cette ampleur. » À court terme, une des préoccupations principales est donc de maîtriser la propagation de maladies causées par de l’eau impropre à la consommation. Outre l’approvisionnement en eau, l’assainissement et les abris, la Croix-Rouge s’attache également à répondre aux besoins en matière de santé et à veiller à ce que les survivants du cyclone ne subissent aucun dommage supplémentaire lors de la reconstruction des infrastructures détruites.