2755
Des abris pour 12.500 réfugiés au Niger

Des abris pour 12 500 réfugiés grâce à l’action de la Croix-Rouge luxembourgeoise au Niger

17.10.2018

En 2018, la Croix-Rouge luxembourgeoise poursuit ses activités d’urgence en faveur des populations réfugiées et déplacées dans la région de Diffa, au Sud-Est du Niger, où plus de 250 000 personnes sont déplacées.

La Croix-Rouge luxembourgeoise, en coopération avec la Croix-Rouge nigérienne, est en effet en train d’installer 2 500 abris pouvant abriter des familles de 6 personnes. Cette opération est menée avec le soutien des donateurs luxembourgeois, du bureau européen à l’aide humanitaire ECHO, de UK Aid, du Ministère des Affaires Etrangères et de la Croix-Rouge Suédoise.

«La majorité des personnes sont déplacées depuis plus d’une année. Les ressources sont rares et ont besoin de soutien pour survivre : il faut les nourrir, leur fournir de l’eau potable et des abris pour se protéger de la chaleur et des intempéries, explique Alexander Jacoby, gestionnaire de projets pour le Niger. Notre implication dans cette zone de crise est dans la droite ligne de la spécialisation de la Croix-Rouge luxembourgeoise, à savoir l’habitat humanitaire.» En plus des abris, ce sont 2.500 latrines qui seront installées, ainsi que deux forages permettant notamment de couvrir les besoins en eau des populations les plus nécessiteuses ainsi que la plantation d’arbres.

Gabriel Harkay, délégué internationale de la Croix-Rouge luxembourgeoise, coordonne les activités au Niger. Il témoigne : «Dans le contexte de Diffa, l’abri représente une composante essentielle de l’aide humanitaire. En plus de procurer une protection face au climat, il améliore la santé, contribue à l’intimité familiale et à la dignité des ménages vulnérables: c’est un élément indispensable à la protection des femmes et des enfants. C’est dans cette même optique que nous distribuons une latrine avec chaque abri pour diminuer le risque d’épidémies tel que le choléra et réduire les distances à parcourir pour avoir accès à une latrine.»

La Crise du Lac Tchad

Selon les Nations Unies, la crise du Lac Tchad est l’une des pires crises humanitaires affectant plus de 17 millions de personnes, dont plus de la moitié sont des enfants. Les populations affectées par le conflit se déplacent pour se mettre en sécurité et empêchent par là même les agriculteurs, éleveurs et pêcheurs de continuer leur activité.

À l’insécurité s’ajoutent les effets du changement climatique affectant particulièrement cette région, avec une diminution de plus de 90% de la superficie du Lac Tchad et des effets considérables sur les moyens de subsistance des populations. C’est ainsi que plus de 250 000 personnes sont déplacées dans la région de Diffa au Niger, l’un des pays, les plus pauvres du monde avec peu de perspectives de retour dans leur pays ou région d’origine.

Les soutiens de la Croix-Rouge luxembourgeoise au Niger

Les 2 500 abris humanitaires sont déployés par la Croix-Rouge luxembourgeoise, en coopération avec la Croix-Rouge nigérienne, grâce aux soutiens de différents partenaires. Le bureau européen à l’aide humanitaire ECHO et UK Aid soutiennent l’action de la Croix-Rouge luxembourgeoise à Diffa à hauteur de 1 million d’euros, et la Croix-Rouge suédoise à hauteur de 388 000 euros. Le Ministère des Affaires étrangères et européennes luxembourgeois fournit quant à lui une aide de 220 000 euros pour des abris et les deux forages d’approvisionnement en eau potable.