2755
Remote village of Sathighar 4

Népal : La Croix-Rouge luxembourgeoise poursuit son engagement en faveur des victimes

04.05.2015

 La Croix-Rouge luxembourgeoise a mobilisé 105 000 euros de son fonds de réserve pour venir en aide aux victimes du tremblement de terre qui a frappé le Népalet fait appel à la générosité du public.

Grâce aux 105 000 euros engagés par la Croix-Rouge luxembourgeoise, 4 400 bâches servant à la construction d’abris provisoires seront acquises et acheminées à partir de l’Inde dans les prochains jours pour soutenir les habitants de la province de Gorkha, située à proximité de l’épicentre du séisme. En outre, elle soutient la Croix-Rouge du Népal au niveau des coûts logistiques : plus d’une trentaine de National Disaster Response Teams et 500 volontaires sont en effet mobilisés dans les régions affectées pour évaluer les besoins, distribuer des kits d’assistance et apporter les premiers secours. Dans certains districts de cette province, 90% des maisons sont endommagées voire détruites.

Avec tant de personnes plongées dans le dénuement, la Croix-Rouge du Népal a déjà pratiquement épuisé ses stocks de secours, qui correspondaient aux besoins d’environ 19 000 familles. Ses volontaires ont distribué jour après jour d’énormes quantités de bâches dans les régions sinistrées, telles que, par exemple, le district de Sindupalchowk ou la vallée de Katmandou, afin d’assurer des abris de fortune à des milliers de sinistrés qui n’osent pas retourner chez eux à cause des répliques et des dommages subis par leurs maisons.

Luc Stoffel, délégué international bénévole de la Croix-Rouge luxembourgeoise, est parti lundi 27 avril à Katmandou, à la demande de la Croix-Rouge du Népal, pour apporter sa contribution au dispositif de distribution du matériel de première urgence. Il s’est notamment rendu dans les communes de Simjung et Ghyachok, situé à 3 km de l’épicentre Barpak. En coopération avec la branche locale de la Croix-Rouge du Népal, il a pu distribuer 400 couvertures, 350 paquets alimentaires et de l’eau purifiée. 60 à 70% des infrastructures de ces villages sont détruits. « Plus d’une semaine après le tremblement de terre, notre plus grande préoccupation reste l’acheminement de l’aide d’urgence aux populations affectées qui réclament surtout des couvertures et des bâches », précise-t-il.

Suite à la catastrophe, Luc Stoffel mène également une mission d’évaluation de la situation en vue d’un projet de reconstruction de maisons parasismiques, en collaboration avec la Croix-Rouge du Népal. « Il n’est jamais trop tôt pour parler de la reconstruction, et la Croix-Rouge luxembourgeoise souhaite utiliser son expertise dans le domaine de l’habitat ainsi que son expérience de la construction de maisons parasismiques pour mettre en place un programme. », ajoute Luc Stoffel.

 

Ecoutez l’interview de Luc Stoffel sur Wort.lu.

 

 

 

 

La Croix-Rouge luxembourgeoise avait déjà mené un tel projet au Népal suite au séisme survenu en septembre 2011. Ses interventions s’étaient basées principalement sur le soutien à la reconstruction de 60 habitations construites aux normes parasismiques avec latrines dans le district de Sankhuwasava. Toutes ces maisons auraient, selon les informations dont dispose la Croix-Rouge aujourd’hui, bien résisté.

 

L’action de la Croix-Rouge luxembourgeoise se fait en coordination avec la Fédération Internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FIRC). La priorité consiste à étendre les efforts d’assistance à d’autres secteurs isolés. « Nous connaissons la nature des besoins et les volontaires de la Croix-Rouge du Népal sont prêts à distribuer des secours dans chaque district. Le défi consiste maintenant à acheminer des quantités suffisantes dans le pays », explique Japan Chapagain, directeur de la zone Asie et Pacifique à la FICR.

©IFRC Palani Mohan
 
 

> Lisez les autres articles sur nos actions au Népal

 

La Croix-Rouge étant une organisation qui fait appel à la générosité du public pour financer son action, elle adhère au Code de bonne conduite des organismes faisant appel à la générosité du public qui réglemente la gestion des collectes de dons et garantit le don en toute confiance. Plus d’informations sur www.donenconfiance.lu.

 

Appel aux dons

Les personnes désireuses d’aider les victimes du séisme au Népal peuvent faire un don:

  • Par virement au CCP LU52 1111 0000 1111 0000
    (Communication : « Séisme Nepal »)