2755
hiroshima-nuclear

Armes nucléaires : mettre fin à une menace pour l’humanité

18.02.2015

« A l’occasion du 70e anniversaire du premier emploi des armes nucléaires, le moment est venu de proclamer que l’ère des armes nucléaires touche à sa fin et que la menace de ces armes sera à jamais bannie » propose Peter Maurer, président du CICR, lors de son allocution à la communauté diplomatique à Genève.

« Il y a soixante-dix ans, le CICR et le personnel de la Croix-Rouge japonaise ont travaillé dans des conditions inimaginables afin de venir en aide aux victimes et de soulager les souffrances causées par les explosions atomiques. Mais comment pouvions-nous traiter les victimes alors que les hôpitaux n’étaient plus que ruines et cendres, et que le les stocks de médicaments et de matériel médical étaient contaminés ? L’hôpital de la Croix-Rouge japonaise, situé à 1,5 km de l’hypocentre de la bombe d’Hiroshima, tenait miraculeusement debout après l’explosion de la bombe. Les médecins et les infirmières de la Croix-Rouge japonaise faisaient ce qu’ils pouvaient, mais c’était bien sûr insuffisant pour soulager les souffrances des personnes touchées par l’explosion.

En se fondant sur ces expériences, le CICR en est venu dès septembre 1945 à la conclusion que les conséquences humanitaires des armes nucléaires sont tout simplement inacceptables. D’un point de vue humanitaire, il faut que les armes nucléaires soient abolies. Plus tard, le CICR, avec tout le Mouvement de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, a appelé les États à parvenir à un accord pour interdire les armes nucléaires.

Pourtant, aujourd’hui, 70 ans après Hiroshima et Nagasaki – ces noms qui symbolisent des désastres humanitaires à nuls autres pareils – aucun progrès sensible n’a été réalisé vers l’interdiction et l’élimination des armes nucléaires. Face à cette arme de destruction massive, nous sommes toujours devant un vide juridique.

En trois mois, l’engagement pris de promouvoir un monde exempt d’armes nucléaires sera à nouveau abordé dans le cadre de la Conférence d’examen du TNP. Il s’agit d’un moment décisif tant pour le Traité que pour les efforts accomplis pour s’assurer que les armes nucléaires ne seront plus jamais employées. Beaucoup d’événements se sont produits depuis la dernière Conférence d’examen. De nouveaux développements et de nouvelles perspectives émergent, et le CICR estime que les États doivent en tenir compte pour se préparer à la Conférence et aux travaux futurs afin de faire face aux dangers des armes nucléaires.

Le CICR estime que le fait de réduire le risque d’emploi des armes nucléaires et d’assurer leur élimination au moyen d’un accord international juridiquement contraignant est un impératif humanitaire.

Nous savons aujourd’hui plus que jamais que les risques sont trop élevés et les dangers trop réels. Il est temps pour les États, et tous ceux d’entre nous en mesure d’exercer une influence sur eux, d’agir avec urgence et détermination pour mettre fin à l’ère des armes nucléaires. »

 

Pour lire l’intégralité de l’allocution veuillez suivre ce lien : https://www.icrc.org/fr/document/armes-nucleaires-mettre-fin-une-menace-pour-lhumanite