2755
Evaluation des dégâts et des besoins; ©photo:Valérie Batselaere

Bilan intermédiaire de la présence de la Croix-Rouge luxembourgeoise aux Philippines

16.12.2013

Après un mois de travail intensif dans le cadre d’un dispositif international, Luc Stoffel est relayé sur le terrain par son camarade Pierre Grandidier.

 

 

Luc Stoffel, volontaire de la Croix-Rouge luxembourgeoise déployé aux Philippines suite au typhon Haiyan est rentré au Luxembourg dimanche 15 décembre.Pierre Grandidier - la relève de Luc Stoffel sur le terrain

A la suite de la catastrophe, des Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge du monde entier ont déployé treize unités d’intervention d’urgence au nom de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge (FICR). La première équipe d’aide d’urgence des Croix-Rouge luxembourgeoise, des Pays-Bas et de Belgique, l’ERU Relief Benelux, vient d’être relayée après un mois de mission sur le terrain.

 

La Croix-Rouge luxembourgeoise s’investit aux Philippines

La Croix-Rouge luxembourgeoise a immédiatement engagé 250 000€ de son fonds d’urgence pour soutenir les interventions du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et de la Croix-Rouge philippine sur le terrain. Par la suite et grâce au soutien du gouvernement luxembourgeois, elle a pu fournir 15 000 bâches pour abriter autant de familles qui se retrouvent sans toit. L’Emergency Response Unit (ERU) Relief de la Croix-Rouge des pays du Benelux a été déployée sur place dans le cadre d’un dispositif international pour aider à la distribution du matériel d’urgence.

 

La mobilisation de l’ERU Relief Benelux

Après être intervenu dans un premier temps sur l’île de Cebu, l’équipe a été déployée le 19 novembre sur l’île de Panay dans la province de Capiz, où plus de 100 000 familles ont été touchées par la catastrophe. Luc Stoffel et ses collègues ont organisé la logistique pour les distributions de l’aide d’urgence non-alimentaire : « La Croix-Rouge était la première à intervenir dans les quatre provinces du nord de l’île de Panay pour la distribution d’aide non-alimentaire. Il s’agissait d’évaluer les besoins, de commander et de faire acheminer l’aide par bateau et puis sur terre et d’assurer la distribution. La destruction des routes, des ports et des bateaux était un grand challenge mais maintenant les canaux de distribution sont bien en place. Rien qu’au cours des deux dernières semaines nous avons ainsi pu aider plus de 11000 familles. »

 

©photo:Valérie Batselaere

Après la première urgence, place à la reconstruction

Le Dr Christian Huvelle, directeur de l’Aide Humanitaire de la Croix-Rouge luxembourgeoise souligne : « L’action de l’ERU sur le terrain doit encore se poursuivre pendant un certain temps pour parer aux besoins les plus vitaux. Nous évaluons les besoins de semaine en semaine avec nos collègues de la Croix-Rouge philippine et la Fédération internationale. » Il précise : « Les dons que nous recevons du public luxembourgeois seront investis dans un programme de reconstruction et réhabilitation d’au moins 800 maisons. » Jusqu’à présent la générosité des donneurs à déjà permis à la Croix-Rouge luxembourgeoise de collecter 459 000 euros en faveur des victimes du typhon Haiyan.

 

 

Appel aux dons

Les personnes désireuses d’aider la Croix-Rouge luxembourgeoise à aider les victimes du typhon Haiyan peuvent faire un don :

Communication : « Typhon Philippines »

Par virement au CCP LU52 1111 0000 1111 0000

Par carte bancaire, veuillez suivre le lien ci-après : Don en ligne pour les victimes du typhon Haiyan.